Bénéficiez de -10% sur votre 1ère commande en vous inscrivant à notre newsletter.

    • Votre panier est vide.

Bénéficiez de -10% sur votre 1ère commande en vous inscrivant à notre newsletter.

  • 0
    • Votre panier est vide.
Nos cache-pots rose en céramique (24)

Si vous êtes passionnés par les plantes, vous savez sans doute que le drainage, c’est la clef d’une plante en bonne santé ! 

En effet, il est important que l’eau d’arrosage puisse s’écouler correctement pour les plantes en pot. Cela permet d’éviter une accumulation d’eau stagnante qui à terme, peut entrainer le pourrissement de les racines de vos plantes.

Cependant, la mise en place d’un bon système de drainage n’est pas toujours évident à mettre en place. Cela implique que plusieurs conditions spécifiques soient réunies, et c’est là que les choses se compliquent parfois…

Mais ne vous inquiétez pas, je suis là pour vous aider à y voir plus clair ! Alors, si vous vous demandez comment réussir à mettre en place un bon drainage pour vos plantes en pot, vous êtes au bon endroit.

plantes en pot : comment leur offrir un bon système de drainage ?

Conseil n°1 : toujours opter pour un pot percé

Il est toujours conseillé de cultiver ses plantes dans un pot percé. Et pour cause : les trous présents dans le fond des pots de culture permettent à l’excédent d’eau de s’évacuer, lors de vos arrosages.

Choisir un pot percé est donc la base d’un bon système de drainage. Cependant, cela ne suffit pas à le rendre totalement efficace.

En effet, pour mettre en place un bon drainage pour vos plantes vertes, il faut aussi se pencher sur la question de l’aération de leur substrat.

Pour obtenir un accès à nos guides d’entretien gratuits et recevoir chaque jeudi du contenu exclusif pour vous aider à chouchouter vos plantes, je vous invite à vous inscrire à notre newsletter. Vous pourrez ainsi bénéficier de 10% de réduction (pour toute première commande) sur notre boutique en ligne d’accessoires pour plantes d’intérieur.

Conseil n°2 : penser à aérer et à alléger vos substrats pour vos plantes en pot

Qu’entend-on par « substrat » ?

En horticulture, le terme de « substrat » est utilisé pour désigner le matériau qui va servir de support à un végétal. C’est l’élément sur lequel il va se fixer pour puiser toutes les ressources et les minéraux dont il a besoin pour grandir et se développer.

Cela peut-être du bois, du sable, de la terre, du terreau, de la tourbe…

Concrètement, comment fait-on pour avoir un substrat drainant, aéré et allégé ?

Pour avoir un système de drainage efficace pour vos plantes en pot, il suffit d’ajouter dans votre terreau des éléments qui vont le rendre plus léger et moins compact. On parle alors « d’amendements »

Les différents amendements dont vous pouvez avoir besoin pour réaliser les substrats de vos plantes d’intérieur sont les suivants : 

  • la perlite
  • les écorces (de pin ou de coco)
  • la sphaigne
  • la fibre de coco
  • la vermiculite
  • la pouzzolane (ou des scories)…

Le choix des amendements à incorporer dans votre substrat va dépendre des besoins de votre plante en matière de niveau de drainage et d’humidité. 

Sachez que, plus votre substrat sera drainant, plus il séchera rapidement.

Et les billes d’argile alors ?

Comme beaucoup d’entre nous, j’ai commencé à cultiver mes plantes avec une couche de billes d’argiles au fond de mon pot percé, dans un terreau pour plantes d’intérieur, on ne peut plus basique ! Mes plantes se développaient plutôt bien. Cependant, il m’ arrivait occasionnellement de devoir sauver en catastrophe certaines d’entre elles qui, malgré des arrosages espacés, se retrouvaient dans un terreau détrempé car trop compact, dans lequel l’eau d’arrosage avait du mal à s’échapper.

Ces expériences malheureuses m’ont permis de comprendre que les couches de billes d’argile au fond du pot n’aident pas à alléger, ni à aérer le terreau. Et, un terreau trop compact risque de retenir plus d’eau qu’il n’en faut pour la plante.

C’est pour cette raison que j’ai petit à petit arrêter de mettre des billes d’argile au fond de mes pots et que j’ai commencé à constituer mes propres mélanges de substrat.

Mais, malgré les déboires que j’ai pu avoir avec les billes d’argiles et le fait que mon terreau n’était parfois pas assez drainant, je suis reconnaissante d’avoir commencé à m’occuper de mes plantes de cette manière. Pourquoi ? Tout simplement, parce que si on m’avait dit dès le départ : « tu dois constituer ton propre mélange de substrat à base de tourbe, de perlite, d’écorce de pin etc… », clairement j’aurais pris peur et je ne me serais pas lancée ! Ce qui aurait été bien dommage au final !

Alors, oui les billes d’argiles ce n’est pas forcément l’idéal pour le drainage, mais si cela fonctionne pour vous, ou que cette méthode vous convient pour débuter avec les plantes, c’est tout ce qui compte les amis !

Conseil n°3 : apprendre à constituer ses propres mélanges pour vos plantes en pot

Etape 1 : le choix des terreaux

Je choisis le terreau à utiliser en fonction des besoins de mes plantes.

J’utilise en règle générale, ce terreau pour cactées, pour les plantes qui n’ont pas besoin d’un substrat qui retiennent trop l’eau. Je me tourne aussi vers ce terreau pour plantes d’intérieur, (composé principalement de tourbes blondes et brunes), pour les plantes qui ont besoin d’une rétention d’eau un peu plus forte. Il m’arrive aussi de mélanger ces deux types de terreau ensemble en fonction des différents besoins de mes plantes en la matière.

Etape 2 : le choix des amendements

Sur ce sujet, je ne me prends pas trop la tête. J’utilise 2 amendements qui fonctionnent bien pour mes plantes : des écorces de pin et de la perlite.

Petite précision : pour les plantes de petites tailles ou les petites boutures, je privilégie des écorces de pin de plus petit calibre.

Etape 3 : composer son mélange

En toute honnêteté, je ne fais pas les choses au gramme près. Je base mes proportions sur un ratio qui correspond grosso modo à ça : 60% terreau, 20% écorces de pin, 10% perlite.

Cette proportion de terreau me permet de bien retenir l’eau. Les écorces de pin m’aident ensuite à aérer cette base. La perlite va venir ensuite alléger le mélange. 

C’est pour moi, mon mélange chouchou ! Il fonctionne pour pas mal de mes plantes et je n’hésite pas à le réajuster au besoin.

Pour aller plus loin :

Vous vous posez des questions concernant les besoins en rempotage de vos plantes ? Alors mon article de blog complet à ce sujet devrait fortement vous aider à y voir plus clair.

Retrouvez-moi sur Instagram pour des conseils quotidiens pour vous aider à chouchouter vos plantes :

A bientôt sur le shop,

Aurélie de My Little Plant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *